Vous êtes iciAccueil>Dossiers>Carnet de bord>C50 - Vendredi 18 mai 2007

"Loisel, à l'ombre de Peter Pan" - carnet de bord
par Christelle Pissavy-Yvernault

C50 - Vendredi 18 mai 2007

Bonjour à tous,

Il y a quelques semaines déjà, j'ai rencontré le Président de l'association Main dans la Main. De mémoire d'éléphant, ses bénévoles et lui-même n'avaient jamais vu une "action privée" réunir une telle somme ; ils n'en croyaient pas leurs oreilles. L'important en leur remettant l'argent était d'avoir l'assurance de conserver une totale liberté sur les dépenses. C'est à priori gagné.

Seulement, il m'a déconseillé de faire autant de bibliothèques que possible. Selon lui, seule l'équipe du service de neurochirurgie est suffisamment motivée pour garantir un suivi sérieux de cette bibliothèque. Dans les autres services, toujours selon lui, trois mois plus tard tous les livres auraient disparu ! Nous avons donc convenu de favoriser ce service et comme il se trouve que ce service va récupérer l'été prochain une grande pièce, le reste de notre budget servira à aménager celle-ci en salle de jeux dans laquelle sera intégrée la bibliothèque. Nous avons donc établi une liste de leurs besoins et esquissé une répartition des dépenses.

Voici ce qu'il en est :

  • 7 500 euros environs pour la bibliothèque : 1 chariot-locomotive contenant environ 200 albums illustré - 1 meuble contenant 200 romans - 1 meuble contenant 200 BD
  • 2 500 euros pour un coin télé ( fauteuils, DVD et matériel )
  • 500 euros pour un coin audio ( CD de musiques et histoires )
  • 1200 euros d'aménagements divers ( cloisons mobiles, parcours tactiles, jeux sonores et tactiles, miroirs géants...)


Soit 11 700 euros sur les 24 000...

Etant donné que les pièces jaunes de Madame Chirac ne peuvent pas à la fois payer le déplacement et les beaux hotels de ces chers vedettes participantes, et offrir aux hôpitaux le matériel d'accueil dont ils ont besoin, 5 000 euros de notre budget seront utilisés pour remplacer le matériel de puériculture mis à la dispositions des parents. De par ma propre expérience, je peux vous assurer que remplacer leurs vieilles poussettes et acheter des transats confortables et autres chaises-hautes, ça n'était pas du luxe !

Les infirmières se voyant refuser depuis plusieurs années l'achat de deux tire-lait pour les mères allaitant, j'ai décidé de prendre cela à notre charge.

Comme vous, je conviens que c'est du ressort de l'hôpital mais comme pour le moment, ce sont les enfants et leurs parents qui en font les frais, ils ont déjà suffisamment de problèmes pour qu'on leur rende la vie un peu plus facile.

Voilà donc où nous en sommes. 16 700 euros de dépenses prévues. Il reste très exactement 7400 euros qui seront vraisemblablement utilisés pour acheter les tables, chaises et armoires nécessaires pour l'aménagement de cette salle de jeux.

Lorsque celle-ci sera terminée, un "pot d'inauguration" est prévu pour lequel vous serez évidemment tous conviés. Cela ne se fera sans doute pas avant la rentrée prochaine. Pour l'heure, je passe mes commandes de livres, tente de négocier à gauche et à droite quelques "cadeaux"...

Le 24 mai prochain, Main dans la Main fête son 20me anniversaire à l'Hôtel de Ville de Paris et tient à célébrer notre initiative par la mise en avant de notre visuel projeté en grand format sur un des murs. Nous sommes hélas trop nombreux pour qu'ils puissent tous nous inviter, aussi je serai ce jour-là votre représentante, très honorée de l'être.

En espérant que les choix faits en votre nom vous satisfont. Il est vrai que je n'avais pas prévu de réunir autant d'argent, ni que les autres services ne seraient pas motivés pour recevoir une bibliothèque. Dès lors, il faut faire des choix qui allient au mieux notre projet initial et les besoins du service. Les aider à aménager cet espace de jeux en donnant la part belle à notre bibliothèque me parait une bonne chose.

En pièce jointe, voici une copie du chèque que j'ai remis à l'association. Vertigineux. Un tel chèque, ça s'immortalise, non ?! Les plus perspicaces auront remarqué qu'il manque 300 euros : un acheteur n'ayant pas finalisé son achat, nous allons prochainement le remettre en vente. Mais pour l'heure, il manque 300 euros.

Bien à vous, Christelle

Informations supplémentaires

  • Date: vendredi, 18 mai 2007
Dernière modification le samedi, 24 octobre 2015 19:13
Lu 826 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.