Vous êtes iciAccueil>Dossiers>Carnet de bord>C21 - Mercredi 5 avril 2006

"Loisel, à l'ombre de Peter Pan" - carnet de bord
par Christelle Pissavy-Yvernault

C21 - Mercredi 5 avril 2006

Aujourd’hui j’ai commencé à retranscrire ce qui va être le troisième chapitre, celui de la relecture totale des albums, celui où on rentre dans les détails, planches à l’appui.

Voilà, tout ça c’est pour vous dire là où j’en suis. Mais le plus important, c’est le rapport qui s’établit avec vous, au travers de ce carnet de bord. Quelques-uns ont osé me contacter, répondre à mon appel concernant des idées de titre ou de thèmes à aborder lors de mes entretiens. Je dois dire que les quelques personnes qui sont intervenues ont vraiment apporté leur pierre à l’édifice. Pour preuve mon revirement à propos du titre, tout ça parce qu’un certain Daniel Guerin que je ne connaissais pas il y a 10 jours m’a donné son avis, avec des arguments pour le moins convaincants… Du coup, je pense que ce sera «  Loisel, dans l’ombre de Peter Pan ». La nuance est subtile mais pourquoi se priver, après tout ? Ma sœur Sarah me suggérait hier soir de faire un vote pour le titre. « A l’ombre » ou «  dans l’ombre » ? Qu’en dites-vous ?

Il y a également une lectrice allemande qui m’a fait part de ses impressions sur le travail de Loisel dans Peter Pan. Et, il se trouve que son analyse est tellement juste que maintenant qu’elle a éclairé toute cette zone d’ombre, je ne peux plus faire comme si de rien n’était. Je vais donc ajouter encore d’autres questions pour aborder cette thématique. Au diable mon ego, l’important est de faire un bon livre et qu’après celui-là, il n’y ai quasiment plus rien à apprendre sur le sujet. Ambitieux, non ? Je tente le coup.

En tout cas, je suis plutôt contente de certains passages. Notamment ceux où j’ai réussi à mettre en lien certains aspects de sa personnalité avec des évènements, ou des rencontres, sur le principe de «  ceci explique cela ». En tout cas, du livre sur « la Quête » que nous avions fait, Bertrand et moi, je retiens une leçon : celle de ne pas tomber dans la psychanalyse à deux balles.  C’est une critique qu’on nous avait faite – la seule vraie critique de journaliste qu’on ai eu d’ailleurs.  Du coup, cette fois-ci, je suis encore plus vigilante ; je me contente de donner des pistes et, quand il s’agit de tomber vraiment dans la psychanalyse, je le fais par le biais de Kathleen Kelley-Lainé à qui il serait un peu grossier de dire qu’elle fait de la psychanalyse de comptoir, vu que c’est son métier…

Voilà, tout ça pour vous dire que vos interventions me ravissent. Je ne parle même pas de ces quelques lecteurs qui m’envoient spontanément leurs hommages à Clochette en y mettant autant de cœur que d’application. Un vrai bonheur tout ça ! C’est un peu démago à dire mais je fais ce bouquin là pour partager avec vous ce que je sais déjà – ou ce que je peux arriver à lui faire dire – et savoir que vous y êtes réceptifs me donne du cœur à l’ouvrage.

Continuez à m’écrire. Même si ça me prend du temps de vous répondre, c’est toujours avec plaisir

A bientôt.

Christelle

 

Clochette non-terminée
dessinée par xjhfdpocd en hommage...

Suite et fin dans le livre, à Noël !

Informations supplémentaires

  • Date: dimanche, 05 mars 2006
Dernière modification le samedi, 24 octobre 2015 18:24
Lu 656 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.