Imprimer cette page

C19 - Lundi 28 mars 2006

Dans mon précédent message, je disais que je prendrai simplement contact avec l’ami d’enfance de Loisel, ce dimanche à Bercy Village. En fait, on a fait l’interview. J’avoue que son témoignage est, selon moi, extrêmement intéressant. A ses souvenirs intacts vous ajoutez deux grosses pincées d’analyse fine, un soupçon de subtilité et une louche d’éloquence et vous avez une petite idée de la qualité de cet entretien. Ses retrouvailles avec Régis il y a quelques jours  ont vraiment été tout à fait providentielles pour mon ouvrage. Durant l’entretien, j’étais stupéfaite par la qualité de ses propos et le regard si juste qu’il portait sur notre vedette. Il me permet d’aborder des sujets nouveaux, d’appuyer certains aspects de la personnalité de Régis… J’ai hâte de retranscrire l’interview car je sais que je vais à nouveau me régaler.

Hier soir, comme prévu, Régis et moi avons terminé de trier le reste des documents. Ca se passait devant une assiette de noix de Saint-Jacques accompagnées de risotto au parmesan pour moi et d’un thon à je-ne-sais-plus-quoi pour lui. Dieu que c’était bon ! Je n’ai plus qu’à remettre toute l’iconographie déjà réunie demain à Vents d’Ouest pour qu’ils la scannent. Il me reste encore beaucoup de docs à réunir et cela me prendra encore environ trois semaines je pense. Sur une idée de Nicolas Malfin, j’ai d’ailleurs passé des petites annonces sur différents forums pour signaler que je suis en quête de photos ou autres docs que vous pourriez posséder. N’hésitez pas à me contacter via ce site si tel est le cas. Ne faites pas comme le copain de Régis qui avait bien lu que je cherchais des documents relatifs à l’enfance de régis dans les Vosges et qui n’a pas réalisé qu’il était l’homme de la situation ! Bravo jacques…

Voilà. Toujours en discutant avec Nicolas Malfin, il se trouve qu’il m’a parlé d’un bouquin de photographies sur Londres, fin 19ème. Je l’ai feuilleté, montré à Régis et en fait, je vais utiliser certaines d’entre elles pour démontrer la justesse des décors londoniens dans Peter Pan. Il y a une photo qui ressemble exactement à l’endroit où Peter a rencontré Clochette. C’est tellement juste…

Voilà, j’en suis là. Ah non, j’oubliais quelque chose d’important : j’ai terminé hier matin la rédaction du chapitre 2 et Régis est reparti ce matin avec le texte dans sa valise, avec pour mission de le valider. Trois chapitres sur 6 sont donc déjà faits. Je peux dire maintenant que la quasi moitié du livre est faite. Quasi car avec l’intervention du copain de Régis qui se situera dans le premier chapitre, je dois donc revenir sur celui-ci. Et puis je dois aussi terminer la retranscription des fameuses questions ajoutées en cours de route. Encore une semaine de boulot et c’est fini. Pour ce chapitre.

J’ai reçu quelques messages très gentils de certains d’entre vous. C’est vraiment très agréable… Merci à eux d’avoir eu cette délicatesse… et à tous les autres qui vont prendre leur courage à deux mains pour m’aider eux aussi à garder le cap ! Et si vous avez des questions auxquelles vous aimeriez bien avoir des réponses, dites le moi aussi. Ce livre est pour vous alors tant qu’à faire, autant qu’il vous plaise, non ?

A bientôt,

Christelle

Informations supplémentaires

  • Date: mardi, 28 mars 2006
Dernière modification le samedi, 24 octobre 2015 18:24
Lu 927 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)