Vous êtes iciAccueil>Dossiers>Carnet de bord>C14 - Lundi 6 mars 2006

"Loisel, à l'ombre de Peter Pan" - carnet de bord
par Christelle Pissavy-Yvernault

C14 - Lundi 6 mars 2006

j’avance, petit à petit…

Mon rythme s’est un peu ralenti dernièrement car je ne peux consacrer que quelques heures par-ci par-là pour retranscrire l’interview… Ma mère qui devait s’occuper de mes enfants deux jours par semaine a de petits ennuis de santé depuis un mois. Du coup, je n’ai plus de temps libre pour travailler. Mes petits ont deux ans et demi et je passe donc mes journées à faire de la pâte à modeler ou à construire des tours en LEGO en attendant le moment de leur sieste avec impatience car je sais que je vais alors pouvoir  travailler une heure, voire une heure trente. Je travaille aussi parfois le soir, comme aujourd’hui. Hélas, je ne peux pas enchaîner tous les jours le travail de maman avec cet autre travail sous peine de mourir d’épuisement avant la fin du bouquin. Ce qui n’est pas souhaitable je crois. J’ai aussi besoin de décompresser un peu, sans parler du fait que je suis aussi mariée… La semaine dernière, sur 3 jours j’ai réussi à dégager 9 heures de travail ; Ca va, ça me permet de tenir le rythme que je me suis donné, à savoir de retranscrire et mettre au propre au minimum 1 heure d’interview par semaine.

Voilà, je suis rattrapée par  la réalité familiale. C’est pénible mais bon, je ne vais quand même pas abandonner mes enfants en forêt pour autant ! Je m’y suis attachée…

Du coup, je compense mon inactivité forcée par une réflexion en continue sur le concept du bouquin. Je crois que, de même que nous l’avions fait pour « la Quête », je vais demander à certains auteurs de dessiner un hommage à Clochette. Ce principe permet de sortir un peu d’une certaine monotonie iconographique. Non pas que les dessins de Loisel soient monotones, seulement, aussi beaux soient-ils, ils finissent par être un peu sans surprise ( oh la la ! j’espère que Loisel ne va jamais lire ça ! ) ; Du coup, tomber sur une interprétation de Clochette par Zep ou Gibrat au détour d’une page, fatalement, ça surprend !

Je n’ai pas encore établi de liste précise des auteurs que je vais solliciter. Avant cela, je veux bien mettre au point l’idée. Je pensais à leur demander à tous une Clochette en pied et en couleur et, afin que cet hommage ne soit pas trop nombriliste, commercialiser ces dessins dans un portefolio dont les droits seraient reversés à l’hôpital des enfants malades de Paris, c’est-à-dire l’hôpital Necker. Cette idée me plait bien car elle résonne à la fois avec Peter Pan puisque Barrie a légué tous ses droits sur Peter Pan à l’hôpital des enfants malades de Londres et à la fois avec mon histoire personnelle puisque depuis deux ans et demi, j’ai dû y accompagner mon petit garçon pour quelques séjours difficiles…

Voilà, tout ça c’est bien beau mais avant de lancer le projet, il faut que je le définisse très précisément et surtout, que je vois ce qu’il est possible de faire. Je me donne encore quelques jours pour y réfléchir avant de me décider.

Il est 23h15, je me donne encore 45 minutes de travail pour ce soir. Ce qui est fait n’est plus à faire !

A bientôt,

Christelle

Informations supplémentaires

  • Date: lundi, 06 mars 2006
Dernière modification le samedi, 24 octobre 2015 18:22
Lu 619 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.