Vous êtes iciAccueil>Dossiers>Carnet de bord>C09 - Vendredi 20 janvier 2006

"Loisel, à l'ombre de Peter Pan" - carnet de bord
par Christelle Pissavy-Yvernault

C09 - Vendredi 20 janvier 2006

Je suis rentrée mercredi soir, tard, très tard, de notre petite expédition au Mans pour réaliser avec Loisel les entretiens nécessaires à la réalisation de ce bouquin. Je vous épargnerai le détail de ces trois jours qui, même s’ils ont été passionnants et hauts en couleurs, il serait tout de même très laborieux de vous en donner à lire le récit.

Savoir qu’à 10h j’accueillais Loisel à la gare de Versailles Rive-Droite et qu’ensuite nous filions au Mans … ça n’a vraiment aucun intérêt ! A vivre, oui, c’est extra mais à raconter… j’ai des doutes. Par contre, vous dire que j’ai rapporté près de douze heures d’enregistrement, ça, ça peut vous plaire car, qui dit 12 heures dit des pages et des pages d’interviews retranscrites pour le livre que vous aurez bientôt entre les mains. Pour vous donner une petite idée, sachez que pour le livre sur « la Quête », nous n’avions pas autant d’heures enregistrées… et que mes entretiens avec Loisel ne sont pas terminés…

On n'en a pas l'air mais on est en cours d'interview, c'est du sérieux, juré !On n'en a pas l'air mais on est en cours
d'interview, c'est du sérieux, juré !

J’ai dans la boîte de quoi faire un bon bouquin, je crois ; et beaucoup - aussi bien lecteurs que journalistes – s’en contenteraient. Sauf que je n’ai pas l’habitude de faire ce que mon ami Gibrat appelle « un travail de fainéant » et que j’irai jusqu’au bout du projet. Je veux avoir la satisfaction de regarder mon livre, dans quelques années, et de me dire que j’ai fait ce que je devais faire, sans tomber dans la facilité ou la complaisance. Il ne sera sans doute pas parfait mais au moins, quand il sortira il sera ce que je pouvais faire de mieux à cet instant.

Difficile de vous faire croire que là, c'est du sérieux ! C'est la fin, on est claqués et on se défoule...Difficile de vous faire croire que là, c'est du sérieux !
C'est la fin, on est claqués et on se défoule...

Pour l’instant, ce qui me rassure, c’est cette anecdote : pendant une pause, je feuilletais « Tempête » et cette lecture-là, enrichie de quelques heures de conversation avec Loisel, me donnait à voir autrement son travail. Et, voyez-vous, si moi qui le connaît depuis tant d’années, je découvre encore des choses sur lui, c’est encourageant pour la qualité des entretiens.
Un des grands plaisirs de cette rencontre aura été pour moi, lectrice, d’avoir le grand bonheur de relire les 6 albums en compagnie de Loisel qui commentait ses planches… le rêve.

L'équipe au complet, dans toute sa splendeur : Nicolas Boutruche, Benoît ( l'ingénieur son ), moi et Régis, à nos pieds. L'équipe au complet, dans toute sa splendeur :
Nicolas Boutruche, Benoît ( l'ingénieur son ), moi et Régis, à nos pieds.
.

Voilà, c’est tout ce que j’ai à dire. Au fur et à mesure du décryptage, je vous livrerai des extraits, et dès maintenant, un petit panaché de photos…

A bientôt,
Christelle

Informations supplémentaires

  • Date: vendredi, 20 janvier 2006
Dernière modification le lundi, 22 février 2016 12:10
Lu 842 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.