Vous êtes iciAccueil>Dossiers>Carnet de bord>C02 - 4 décembre 2005

"Loisel, à l'ombre de Peter Pan" - carnet de bord
par Christelle Pissavy-Yvernault

C02 - 4 décembre 2005

Il est 23 heures et je viens de décrypter pendant deux heures l’entretien de Kathleen et Régis. Je prends un plaisir terrible à les entendre converser. Il faut que je fasse attention à garder un certain rythme pour que les lecteurs les moins passionnés par cette relecture psychanalytique de Peter Pan ne décrochent pas. A certains moments, l’analyse peut tout de même paraître discutable mais il me semble que les répliques de Loisel légitiment, ou pas, les théories avancées. Et qui mieux que lui peut savoir si ce que Kathleen Kelley-Lainé ressent est vrai ou faux ? Je vous livre ici un court passage de ce que j’ai entendu et écrit ce soir :

« … L : Maintenant que vous dites tout ça, pourquoi pas !

K : Ah, et moi qui trouvais formidable que vous ayez perçu cela.

L : Alors que je n’ai rien vu !

K : Mais je trouve cela encore mieux que, psychiquement, vous ayez vu aussi juste sans le savoir ! En lisant votre histoire, je me demandais quelle était votre vie pour écrire de telles choses. Mais c’est là le mystère de la création.

L : Vous savez cette bande dessinée a remué beaucoup de choses en moi.

K : Je pense, oui. »

Je me délecte quand j’entends ça car ces quelques lignes justifient à elles seules à la fois le succès de Peter, et le talent de Loisel. Il est drôlement fort, non ?

En tout cas, les écouter me donne envie de relire la série à la lumière de toutes ces révélations… A propos de révélation, Loisel  a dévoilé dans cet entretien son point de vue à propos de l’identité réelle de Jack l’Eventreur… Wouaouh !!! Mais il m’a demandé de ne rien dévoiler pour le moment... Désolée.

Je quitte ce carnet de bord pour m’en retourner à mon décryptage. Je n’ai écrit qu’un quart des 4 heures enregistrées. Que les moins passionnés par cette interview soient rassurés : cette rencontre ne représentera qu’un chapitre du bouquin que je prévois riche en rencontres et autres menus plaisirs - plaisirs dont nous ne nous étions pas privés pour le livre sur « la Quête ».

Autant dire que j’ai du pain sur la planche et savoir cela me mets le cœur en joie. A la manière dont le sujet commence à envahir mon esprit, je sens que je commence à être vraiment « dedans ». Et ça, c’est une sensation vraiment très agréable…

A bientôt.

Ch.

Informations supplémentaires

  • Date: dimanche, 04 décembre 2005
Dernière modification le samedi, 24 octobre 2015 18:19
Lu 637 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.